Edito
En quelques mots
Le Comité Directeur
L'Histoire
Les valeurs
Textes officiels
 
 
Jeux en ligne
Mes réalisations
 
 
Les formations
Guide pour les associations
 
 
L'Usep vous attend
 
 
Productions départementales
 
 
Catalogues
 
 
Rechercher un article
Rechercher un document
Centre de ressources
Les u-s-e-p Départentales

 
 
 
     

 

 

Quelques raisons d'adhérer PDF Imprimer Envoyer

Beaucoup d’autres, enseignants, parents, éducateurs territoriaux ou cadres sportifs, répondent présent à nos différentes sollicitations et contribuent eux aussi à faire vivre, sur le terrain, notre conception du sport scolaire. Rejoindre l’Usep ou aller vers elle relève donc d’un engagement volontaire.

association5.jpg

Pour autant, qu’estce qui motive cet engagement?

 

Tout d’abord, l’Usep constitue le secteur sportif scolaire de la Ligue de l’enseignement. Nous en partageons les valeurs, des valeurs qui se retrouveront dans le manifeste pour «Le sport que nous voulons» qui, conformément à la décision prise en avril par l’assemblée générale nationale, sera discuté et rédigé dans les mois à venir avec pour objectif une parution en décembre 2007.


Ce manifeste traduira-t-il de façon fidèle l’engagement vécu et réfléchi des acteurs de l’Usep? Dans le même temps, nos quatre partis pris politique, sportif, associatif et pédagogique  (lire pages précédentes) imprégneront-ils chacune des actions menées au nom du sport scolaire? Cela dépend de chacun d’entre nous, quel que soit son degré ou son niveau d’engagement.
Car la finalité de notre structuration en un réseau national aux ramifications régionales, départementales et locales est de permettre à chacun de faire vivre ces idées. Encore faut-il que les choix opérés au plan national reflètent les réalités et les questionnements d’un engagement local qui, s’il n’existait pas, ne pourrait être fédéré…


À titre d’exemple, regardons les relations directes que chaque adhérent adulte de l’Usep peut établir entre son action quotidienne au sein de son association Usep d’école et les choix opérés en avril 2006 par l’assemblée générale d’Angers sur les trois principaux axes de notre action: «Enfant et Sport», « Développement- Ressources» et «Pédagogie-Recherche-Formation».

 

Enfant et sport


Quand lors de l’AG d’Angers les représentants des départements et les élus nationaux se sont posé la question: «Pourquoi des conventions avec les fédérations sportives ? », l’idée était d’apporter des solutions à des situations locales.

Et les questions sous-jacentes étaient: «Ces conventions, formalisées au plan national, encouragent-elles concrètement la prise d’initiatives par les acteurs locaux?

Permettent-elles de faire mieux ensemble que séparément?»

  

Ainsi la question «pourquoi » induit-elle automatiquement la question «pour qui». Pour qui, justement?

 

 Pour l’enfant, car il s’agit de préserver ses droits à l’éducation physique et sportive, au-delà du seul fait de pratiquer un sport à l’école. En ce sens, les conventions interfédérales signées par l’Usep visent à développer les équipes éducatives au sein desquelles coopèrent des « intervenants extérieurs» et les « intervenants intérieurs» que sont les enseignants adhérents de l’Usep. Ils travaillent d’une part à la réalisation des programmes d’EPS, et d’autre part à consolider l’organisation de manifestations de sport scolaire Usep sur l’ensemble du territoire.

  

Mais que faut-il comprendre par «manifestations du sport scolaire Usep»? L’activité de l’Usep ne se résume pas aux seules rencontres sportives, même si celles-ci demeurent prépondérantes.
L’Usep est aussi une manière d’animer l’école et de faire vivre son projet, conformément à la mission de service public qui a été confiée à notre fédération et à l’habilitation qui lui a été donnée par le Conseil d’État. L’Usep propose un cadre durable et adapté à l’engagement des enseignants tout en menant une action qui favorise l’exercice d’une pédagogie active.

  

Les rencontres sportives scolaires ne figurent pas formellement dans les programmes nationaux de l’école: y faire participer ses élèves est un choix de l’enseignant. Mais celui-ci est accompagné par l’Usep, au plan des contenus pédagogiques, de la vie associative ou du respect des règles de sécurité, et bénéficie de la mutualisation des expériences partagées au sein de notre réseau national. L’engagement de l’enseignant se fait donc en parfaite connaissance de cause.

 

Développement et ressources


La mutualisation des ressources du réseau est indispensable au développement de l’Usep.

Le but est de ne pas avoir à tout réinventer chaque année mais de pouvoir adapter au contexte particulier de chaque association ce que d’autres militants Usep ont déjà pu réaliser ailleurs. C’est dans ce cadre que le comité régional Usep doit inscrire son action.

  

On pourrait considérer la région comme un échelon territorial trop éloigné de l’école pour avoir un impact réel sur sa réalité locale. Ce serait le cas si l’on considérait le comité régional comme une fin en soi. Mais pas s’il trouve sa juste place dans le maillage qui structure toute notre action, du local au national en passant par le départemental. Pour nous, la région est un maillon fonctionnel de notre structuration et ne vient pas s’arroger les prérogatives des autres maillons. À notre sens, vu de l’échelon national le comité régional est un peu ce que le «secteur» est au département. Or les associations de coordination qui existent au niveau du secteur ne se substituent en rien aux associations d’école. Tout comme une association de coordination, le comité régional n’a pas de rôle statutaire. En revanche il a deux fonctions essentielles:


– mutualiser les différentes ressources du réseau pour impulser l’action de l’Usep sur l’ensemble du territoire;
– repérer les interlocuteurs institutionnels sur leurs territoires respectifs dans le but de leur faire connaître l’Usep et d’installer de vrais partenariats en veillant à empêcher toute instrumentalisation de nos structures.

 

Pédagogie-Recherche-Formation


Les réflexions conduites par l’assemblée générale nationale 2006 en terme de régionalisation étaient également liées à la mise en oeuvre de notre nouveau dispositif de formation fédérale Usep. Car, en regard des lois de décentralisation, la région jouant administrativement un rôle de «chef de file», celui-ci prend en compte cette dimension territoriale.

  

La formation est l’un des piliers de l’Usep. Elle est un «passeport » pour un engagement durable dans l’action et la réflexion partagée. Elle est aussi la garantie de la participationla garantie de la participation participation active de nos adhérents à l’élaboration de projets et de leur prise de responsabilités. Pour mieux répondre aux attentes et aux besoins du réseau, les nouvelles formations, plus modulables, sont à mettre en action dès cette rentrée. Un maximum de licenciés adultes devra pouvoir en bénéficier. D’autant que plus vous serez nombreux, plus les qualifications délivrées seront reconnues par les institutionnels de la formation.

 

AGIR EN «EXPERT» Il est donc possible à tout adulte adhérant à l’Usep de devenir « expert » du sport scolaire, selon la définition que donne de ce mot le philosophe Michel Serres : est expert «celui qui a tiré (extrait) des connaissances savantes par la pratique de prises de risques (périls) ». En d’autres termes, est « expert » du sport scolaire celui qui agit en citoyen sportif responsable, quel que soit son statut associatif ou professionnel.

  

Alors, pour être toujours et encore plus libres, osons l’Usep et offrons cet espace d’expression civique et sportive aux enfants avec lesquels nous agissons.
 

 
 
 
 
 
 
 
  Copyright © 2009 USEP